top of page
  • Photo du rédacteurMarie-Aude Desenne

L'amaigrissologie ou régime hypocalorique

Dernière mise à jour : 16 mars


La culpalisation des régimes hypocaloriques


De nos jours, avec la médiatisation des personnes minces et de l’alimentation « healthy », nous culpabilisons pour la moindre prise de poids ou dès qu’on prend un peu de plaisir à manger. La balance et l'Indice de Masse Corporelle deviennent un objet de torture sur laquelle toute variation aboutit à une culpabilisation et une frustration.


De ce fait, de plus en plus d’articles ou de conseils apparaissent sur l’amaigrissologie, les régimes hypocaloriques sans parler de la naissance des produits « diététique » et de substitue de repas pour remplacer nos repas.


Alors oui, la perte de poids se fait rapidement et avec efficacité par la simple réduction des calories... Mais malheureusement ces conseils n'amènent ni à un rééquilibrage de vos habitudes alimentaire, ni à une stabilisation de votre métabolisme de base ou de votre indice de masse corporelle (IMC)...


Qu'est ce que l'amaigrissologie ?


L'amaigrissologie est un terme peu courant qui peut être utilisé pour décrire l'étude ou la science de la perte de poids. Il est dérivé du mot "amaigrissement", qui se réfère à la réduction de la masse corporelle, généralement par le biais de la perte de graisse corporelle.


Dans ce contexte, l'amaigrissologie peut inclure l'étude des différentes méthodes, techniques et approches utilisées pour perdre du poids de manière efficace et sûre. Cela peut englober divers domaines tels que la nutrition, l'exercice physique, la psychologie du comportement alimentaire, les hormones et métabolismes impliqués dans la régulation du poids, ainsi que l'évaluation et la gestion des facteurs de risque liés à l'obésité et au surpoids.


L'amaigrissologie peut également concerner la recherche sur les régimes alimentaires, les interventions médicales ou chirurgicales pour la perte de poids, les approches holistiques de la santé et de la forme physique, ainsi que les stratégies de maintien du poids à long terme.


En résumé, l'amaigrissologie est une discipline multidisciplinaire qui explore les moyens de perdre du poids de manière efficace, sûre et durable, et qui vise à mieux comprendre les processus biologiques, psychologiques et sociaux impliqués dans la gestion du poids.


En quoi consiste les régimes hypocaloriques ou les régimes amaigrissants ?


Un régime alimentaire hypocalorique est un plan alimentaire qui implique de consommer moins de calories que celles dépensées par le corps (métabolisme de base), dans le but de favoriser la perte de poids. Ce type de régime repose sur le principe fondamental de créer un déficit calorique, où l'apport calorique est inférieur aux besoins énergétiques quotidiens.


Voici les principales caractéristiques d'un régime hypocalorique :

  1. Réduction de l'apport calorique : Le régime implique généralement un déficit calorique contrôlée et calculée de la quantité totale de calories consommées chaque jour. Cela peut être réalisé en réduisant les portions alimentaires, en choisissant des aliments moins caloriques et en limitant la consommation de certaines catégories d'aliments riches en calories. En effet, c'est souvent qu'on entend qu'il faut supprimer la catégorie des "féculents" car trop riche en glucides dans le cadre d'un régime hypocalorique.

  2. Contrôle des portions et choix d'aliments faibles en calories : Les régimes hypocaloriques mettent souvent l'accent sur la consommation de légumes, de fruits, de protéines maigres et de grains entiers, qui sont généralement moins caloriques mais riches en nutriments. Les aliments riches en matières grasses et en sucres ajoutés sont souvent limités.

  3. Surveillance de l'apport calorique : Certaines personnes suivant un régime hypocalorique peuvent choisir de compter les calories pour s'assurer qu'elles atteignent leur objectif calorique quotidien. Cela peut se faire en utilisant des applications mobiles, des journaux alimentaires ou des étiquettes nutritionnelles pour évaluer l'apport calorique des aliments consommés.

  4. Inclusion d'une activité physique : En combinaison avec la restriction calorique du régime alimentaire, l'incorporation de l'activité physique (d'au moins trente minutes par jour) peut aider à créer un déficit calorique plus important, accélérant ainsi la perte de poids.


Or dans 95℅ des régimes amaigrissants, dans le but d’une perte de poids, aboutissent à une reprise de poids dans les 4 années qui suivent ce dernier, dont 80% qui reprennent leur poids dans l'année qui suit (1)


Les inconvénients des régimes hypocaloriques

Les régimes hypocaloriques, qui impliquent de réduire drastiquement l'apport calorique du régime alimentaire, peuvent présenter plusieurs risques pour la santé si ils ne sont pas suivis de manière appropriée. Voici quelques-uns des risques les plus courants associés à ces régimes :


- Carence nutritionnelle 

Réduire fortement l'apport calorique peut entraîner une carence en nutriments essentiels tels que les vitamines, les minéraux et les protéines, ce qui peut avoir un impact négatif sur la santé à long terme.


- Perte musculaire 

Les régimes hypocaloriques peuvent entraîner une perte de masse musculaire, en particulier lorsque la réduction calorique est trop sévère et que l'apport en protéines est insuffisant. Cela peut entraîner une diminution du métabolisme de base et rendre plus difficile la perte de poids à long terme.


- Ralentissement du métabolisme de base

Une restriction calorique importante et prolongée peut entraîner un ralentissement du métabolisme, ce qui signifie que votre corps brûle moins de calories au repos. Cela peut rendre difficile la perte de poids à long terme et peut entraîner un effet yo-yo, où le poids est repris rapidement une fois que le régime est abandonné.


- Fatigue et faiblesse

La réduction drastique des calories peut entraîner une fatigue excessive, une faiblesse musculaire, des étourdissements et d'autres symptômes négatifs sur la santé liés à une carence énergétique.


- Risque de troubles du comportement alimentaire

Les régimes hypocaloriques stricts peuvent favoriser le développement de troubles alimentaires tels que l'anorexie mentale, la boulimie et l'orthorexie, ainsi que des comportements alimentaires compulsifs et une relation malsaine avec la nourriture.


- Effet yo-yo

Les régimes hypocaloriques souvent ne sont pas durables à long terme, et une fois que les personnes reprennent leur alimentation normale, elles ont tendance à reprendre le poids perdu (effet yo-yo), voire à en prendre davantage.


- Impact sur la santé mentale

La restriction calorique sévère peut entraîner des sautes d'humeur, de l'irritabilité, de l'anxiété et même de la dépression chez certaines personnes.


En résumé, bien que les régimes hypocaloriques puissent entraîner une perte de poids rapide à court terme, ils présentent des risques importants pour la santé et ne sont généralement pas recommandés comme stratégie à long terme pour perdre du poids de manière durable et saine. Il est préférable de privilégier une alimentation équilibrée et de consulter un professionnel de la santé avant d'entreprendre tout régime alimentaire restrictif.

 

En effet, lorsque vous reprenez vos anciennes habitudes alimentaires, c'est votre poids qui se réajuste rapidement comme si le régime hypocalorique n'avait jamais existé.


Pourquoi tant d'efforts pour si peu de résultat ?


Pourquoi risquer de développer une perte musculaire, des carences nutritionnelles et des troubles psychologiques à terme ? 


Il n'y a bien sur aucunes raisons de donner tant d'importance à ces régimes hypocaloriques qui n'entraînent que frustration et culpabilité !

 C'est pour cette raison qu’en consultation, nous travaillerons sur vos sensations alimentaires, sur vos émotions et votre bien être général, pour oublier un peu la balance et retrouver une connexion entre son corps et son esprit.

Vous en ressentirez d'autant plus les résultats et devinez quoi, vous serez même autonome pour maintenir ce nouveau poids de forme (et donc votre santé) tout au long des années qui suivront.


La solution pour un régime alimentaire équilibré


Quelque soit vos motivation et votre volonté d'une perte de poids, je vous conseille de consulter un diététicien qui pratique l'alimentation intuitive ou le rééquilibrage alimentaire... Et qui ne parle pas de régime hypocalorique !

En effet, le respect des fondamentaux nutritionnels de l'équilibre alimentaire sont déjà une très bonne base pour une perte de poids durable.


Point d'alerte si vous suivez un régime hypocalorique


Il est important de noter que les régimes hypocaloriques doivent être suivis de manière appropriée par un médecin nutritionniste ou un diététicien nutritionniste pour éviter les carences nutritionnelles et les effets secondaires indésirables. Il est recommandé de consulter un professionnel de la santé avant d'entreprendre tout régime hypocalorique, surtout s'il est suivi sur une longue période (méfiance envers les coachs en nutrition ou les "pseudos" nutritionniste).

De plus, les régimes hypocaloriques ne conviennent pas à tout le monde et ne doivent pas être utilisés sans discernement, notamment chez les personnes ayant des besoins nutritionnels spécifiques ou des conditions médicales particulières.




(1) ANSES - Évaluation des risques liés aux pratiques alimentaires d’amaigrissement - 2010


Envie d'en savoir plus ?


Pour toutes informations supplémentaires, n'hésitez pas à prendre rendez-vous à mon cabinet (Paris 12 ou en visio) pour une consultation alliant la diététique et la naturopathie.


- Prise de rendez vous (en ligne ou en cabinet Paris 12) : https://calendly.com/dieteticienne-sophrologue-naturopathe 


- Plus d'information sur les consultations en diététique : https://www.dieteticienne-sophrologue-naturopathe.com/consultation-dietetique 


- Plus d'information sur les consultations en naturopathie : https://www.dieteticienne-sophrologue-naturopathe.com/dietetique-naturopathie



Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page