• Marie-Aude Desenne

Les rôles de la sophrologie

Dernière mise à jour : oct. 23


La sophrologie et son rôle

Technique psychocorporelle inventée en 1960 par Alfonso Caycedo, neuropsychiatre. Elle est inspirée de techniques orientales (yoga, bouddhisme...) et occidentales (relaxation progressive, hypnose, phénoménologie, psychologie...). Ainsi, elle combine des exercices de respiration, de détente musculaire et de visualisation mentale.

D’abord utilisée à des fins médicales elle montre, aujourd’hui, sa pertinence dans nos modes de vie actuels, avec tout types de populations, où il est parfois difficile de trouver son équilibre. En effet, la sophrologie a été reconnue par l’Organisation Mondiale de la Santé, comme méthode efficace pour surmonter les situations complexes, pour améliorer son bien-être au quotidien (stress, anxiété, troubles du sommeil, …) se préparer à un événement angoissant ou encore vivre sereinement un traitement médical, une rééducation.

L’accompagnement sophrologique est un guide qui transmet des outils adaptés afin de devenir autonome dans la gestion de notre sérénité et l’activation de notre potentiel.

Principes et objectifs

A chaque séance, l'objectif est la détente et l'atteinte du niveau entre la veille et le sommeil permettant l’intégration/ perception des sensations corporelles. On entre en état de relaxation ce qui permet la reconnexion du corps et de l’esprit :

  • Les émotions vont être apaisées (regrets, peine, crainte, limite, angoisse, stress, peur, pensées toxiques diminuées ce qui va permettre d’être plus à l’écoute de ses sensations physiques et mentale qui émanent de l’inconscient (intuition) et aider à la récupération physique et mentale

  • prise de recul, augmentation de la confiance en soi et de l’optimisme (perception positive de la vie), lutte contre les agressions quotidiennes (bye bye les influences extérieures), optimisation du cerveau (qui ne traite plus les informations externes)

  • accepter son entièreté, avancer en harmonie avec ce que nous sommes, sans redouter la peur ou l’échec

Les exercices vont également favoriser la créativité et l’intuition en facilitant l’utilisation des deux hémisphères cérébraux. En effet notre hémisphère droite (créativité, intuition) est souvent inhibé par l’hémisphère gauche (notre éducation rationnelle scientifique).


24 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout